Cannabis

En moyenne, les analystes estiment que le taux de croissance annuelle du marché du cannabis devrait atteindre 30% d’ici 2030. – Pixabay

Idée de business: pourquoi le marché du cannabis cartonne

Il y a un an, le Canada décidait d’emboîter le pas à l’Uruguay et à certains Etats américains en légalisant la consommation du cannabis récréatif. Une décision qui a très vite permis au pays du grand nord blanc de se hisser en qualité de leader mondial de la production de marijuana légale. Huit des dix plus grandes sociétés mondiales impliquées dans la culture du cannabis étant canadiennes.

Parmi elles, se distinguent aujourd’hui trois mastodontes : Canopy Growth, Aurora et HEXO. Des sociétés qui, en plus de commercialiser leurs produits dans le pays, s’y emploient partout où la vente de cannabis est légalisée. C’est le cas de l’Uruguay, des Etats-Unis, de l’Inde et de l’Afrique du Sud. Mais également de pays à l’instar du Brésil, de l’Espagne, de l’Italie, de la Grèce ou de l’Australie pour ne citer qu’eux où la consommation et/ou la culture du cannabis est au moins partiellement dépénalisée (dans le sens où elle demeure officiellement illégale, mais tolérée ou soumise à des peines nettement moins lourdes). A ce jour, 35 pays se trouvent dans cette situation.

Idée de business: de 500 millions et 2 milliards d’euros pour la France

Compte tenu du marché qui s’ouvre au cannabis, les perspectives de croissance pour les acteurs qui misent sur la marijuana sont forcément appétissantes. En France, si le cannabis thérapeutique était légalisé, le marché pourrait osciller dans une fourchette comprise entre 500 millions et 2 milliards d’euros, estiment les observateurs.

Sans compter que le secteur connaît une croissance à l’échelle mondiale que quantité de filières pourraient lui envier. En moyenne, les analystes estiment que le taux de croissance annuelle de ce marché devrait avoisiner les 30% d’ici 2030. Sur la feuille de papier, le cannabis se positionne sur un marché qui n’en est encore qu’à ses balbutiements mais qui se révèle déjà particulièrement lucratif. D’autant que le phénomène continue de se propager partout dans le monde et qu’il commence à aiguiser l’appétit des investisseurs.

Idée de business: le marché du cannabis sous tension

Le fait est que derrière cet incroyable essor se cachent déjà quelques problématiques. A commencer par la crainte d’une fièvre spéculative. S’il n’y a (pas) de fumer (et de rentabilité !) sans cannabis, nombreux sont les analystes à considérer qu’une bulle financière est en train de gonfler et que l’explosion du marché de la marijuana n’est pas loin. Ce, dans la mesure où il s’agit d’un secteur à la fois nouveau et florissant qui, certes, pourrait bien inscrire sa croissance dans la durée mais qui ne constitue pas pour autant LE marché du siècle comme le pétrole par exemple.

Outre-Atlantique, le cannabis est, par ailleurs, à l’origine de tensions d’un tout autre genre. Les viticulteurs californiens mènent actuellement une guerre sans merci contre les producteurs de marijuana.

Pour quelle raison ? Parce que les odeurs émises par les plants de cannabis sont considérées comme désagréables et néfastes pour les coteaux viticoles de la région. Résultat : l’ambiance entre les viticulteurs de la côte Est américaine et les producteurs de marijuana n’est clairement pas au beau fixe. Sans compter que les plants de cannabis pollueraient visiblement visuellement le paysage. Ce que déplore la filière viticole californienne.

Aussi, à l’heure où la vague verte venue du froid est en train de se répandre partout dans le monde, la culture de la marijuana est aujourd’hui non seulement confrontée à des craintes quant à l’essoufflement de son marché, mais également à celles des autres filières qui voient dans le cannabis un business susceptible de faire partir le leur en fumée.