Entreprises

Pexels

La Banque de France a publié ce mardi 10 septembre un communiqué dans lequel elle indique qu’entre juillet 2018 et juin 2019, les défaillances d’entreprises ont augmenté de 1,5% en France par rapport aux 12 mois précédents (entre juillet 2017 et juin 2018).

A juin 2019, le nombre cumulé d’entreprises défaillantes sur 12 mois a ainsi atteint 53.538 unités, avec de fortes progressions dans les secteurs des transports (+12,6% par rapport à juin 2018), des conseils et des services aux entreprises (+12%) et des activités financières et d’assurance (+5,1%). Les défaillances ont également « sensiblement » cru dans l’enseignement, la santé et les services aux ménages (+2,3%), l’agriculture (+1,4%), ainsi que dans l’hébergement-restauration (+1,3%).

Le nombre de défaillances d’entreprises reste néanmoins à un niveau proche de ses plus bas des 10 dernières années.

L’information, l’immobilier et la construction en meilleure forme

Les secteurs en meilleure posture ne sont autres que ceux de l’information et de la communication (-5,7%), des activités immobilières (-3,4%), du commerce (-1,4 %) et de la construction (-0,5%). Lesquels ont vu le nombre de défaillances d’entreprises reculé.

Selon les chiffres encore provisoires communiqués par la Banque de France, les défaillances d’entreprises auraient augmenté de 0,8% sur 12 mois à la fin du mois de juillet 2019. Enfin, l’institution a toutefois précisé qu’entre avril et juin 2019, les défaillances d’entreprises ont diminué de 2,9% par rapport aux trois mois précédents.