Une femme cherche du travail

CC

Les créations d’entreprises en France sont stables an août mais toujours à un niveau élevé. Selon l’Insee, les chiffres affichent une quasi-stabilité, malgré une baisse des immatriculations de microentreprises.

Sur un mois, le nombre total de créations d’entreprises, tous types de sociétés confondus, a ainsi légèrement progressé de 0,2%, avec 67.985 sociétés enregistrées, après une hausse de 0,6% en juillet (en données corrigées des variations saisonnières et jours ouvrables). Un niveau toujours très élevé par rapport aux créations des 10 dernières années (voir graphique ci-dessous).

Dans le détail, les créations d’entreprises classiques ont augmenté de 1,3%, après une progression de 0,8% en juillet. Les immatriculations de microentrepreneurs, qui avaient augmenté de 0,4%, ont quant à elles baissé de 0,9%.

Hausse de 15,9% sur un an

Au cours des trois derniers mois, et comparé à la même période un an auparavant, le nombre cumulé d’entreprises créées augmente nettement (+15,2%), porté notamment par le secteur de l’industrie.

Depuis un an, les créations d’entreprises ont progressé de 15,9%. « Tous les types de créations sont en hausse: les immatriculations de microentrepreneurs (+25,9%), les créations d’entreprises individuelles classiques (+9,8%) et celles de sociétés (+6,9%) », indique l’organisme public.

La microentreprise est une notion utilisée spécifiquement par l’Insee. Distincte du régime fiscal du même nom, elle englobe les sociétés de moins de 10 personnes, au chiffre d’affaires annuel ou au total de bilan n’excédant pas 2 millions d’euros.