Casino

Eric Piermont / AFP

Le placement en procédure de sauvegarde de Rallye, maison mère de casino, inquiète. L’agence de notation Moody’s estime que cette situation « crée une incertitude supplémentaire » qui détériore le profil d’émetteur de Casino, déjà confronté à un marché très compétitif.

Moody’s a donc abaissé d’un cran la note du distributeur français Casino, à « B1 » contre « Ba3 » auparavant. Une note qui pourrait de nouveau être dégradée prochainement, car la perspective associée demeure négative.

L’agence suit donc la décision de sa concurrente S&P, qui avait déjà abaissé la note du distributeur de « BB-» à « B », l’enfonçant un peu plus dans la catégorie des émetteurs spéculatifs, dès mardi.

La procédure de sauvegarde implique que Casino « devra conserver la confiance de ses fournisseurs et ses créanciers ainsi qu’un bon niveau de liquidités tandis que la note Ba3 se basait sur une réduction substantielle de la dette brute », souligne l’agence.

La maison mère de Casino, contrôlée par l’homme d’affaires Jean-Charles Naouri, a été contrainte de se placer en procédure de sauvegarde la semaine dernière. Une procédure qui protège les entreprises qui ne sont pas en état de cessation de paiements. Objectif: leur laisser le temps de réaménager leur endettement et d’assurer leur pérennité.

Casino, détenu à 51,7% par Rallye, assure que l’activité et les salariés du groupe de distribution ne sont pas concernés par cette procédure.